articles en ligne sur l'US Army

45th Infantry Division

La 45e DI Us est mise ne activité le 19 octobre 1920 à partir de la garde nationale de l’Oklahoma. La division effectue ses premières opérations en Afrique du nord puis au débarquement de Sicile du 9 juillet au 17 août 1943. Ses hommes combattent à Salerne, du 22 janvier au 24 mai 1944, en Italie, puis à Anzio où la division a un rôle majeur dans la libération de l’Italie. La division est retirée du front italien et débarque en Provence à Sainte-Macime. La division remonte la vallée du Rhône et combat âprement à Meximieux avant de participer à la libération de Bourg, le 4 septembre 1944. La division atteint les Vosges le 15 septembre suivant. Elle défend ardemment Epinal le 24 septembre et prend Rambervillers le 30. Le 15 décembre la division entre en Allemagne et attaque la ligne Sigfried. Le division prend part aux contre-attaques de la bataille des Ardennes. Après être restée stationnée du 2 janvier au 16 février le long de la rivière Moder, elle franchit la ligne Sigfried le 17 mars 1945. La division entre à Nuremberg le 20 avril, franchit le Danube le 27 avril et libère les déportés de Dachau le 29 avril. La division prend Munich le 30 avril 1945.

Le matériel est composé d’obusiers de 105 mm, de 155 mm, d’obusiers automoteurs M7 Priest, de half tracks M3, d’engins blindés Greyhound M8, de chars légers Stuart M5, de chars destroyer M10, de chars Sherman M4.
Elle est retirée du service actif le 7 décembre 1945

Jérôme Croyet
docteur en histoire, ancien président de Mémoires de l'Ain 39-45

Plus...

117th cavalry Squadroon

Le 117th escadron de cavalerie est d’abord créé au sein du 102e de cavalerie qui, du 9 août 1921 au 16 novembre 1940 est une unité de la 21e division de cavalerie américaine. En novembre 1940, après deux ans d’essai et de recherche pour créer une unité mobile de reconnaissance terrestre, le Département américain de la Guerre choisie sept gardes nationales et deux régiments de cavalerie pour les organiser en unité de cavalerie mécanisée. Avec l’urgence des affaires en Europe et la mobilisation latente, le « Essex Troop » est une des unités choisie. Le 16 novembre 1940, le 102e de cavalerie est réorganisé en 102e de cavalerie mécanisé et quitte la 21e division de cavalerie. Le 2e escadron du 102e de cavalerie mécanisé est mobilisé et organisé à partir de la garde nationale du New Jersey le 6 janvier 1941. Il est embarqué pour l’Angleterre en septembre 1942. Il arrive à Alger le 3 janvier 1943 et est assigné comme unité de combat de sécurité auprès du général Eisenhower. Réorganisé et renommé 117e escadron de cavalerie de reconnaissance mécanisé le 30 novembre 1943. Le 117th arrive en Italie le 19 mai 1944. Il combat jusqu’à Rome, comme unité attachée à plusieurs divisions. Débarqué en Provence durant l’opération Dragoon le 15 août 1944, il entre dans la composition de la Task Force Butler. Il combat à Montélimar et signe son trait de bravoure lors de la bataille de Montrevel. Il combat dans les Vosges et entre à Strasbourg en novembre. Il entre dans la composition de la Task Force Hudelson durant l’offence Nordwind, en Allemagne, en janvier 1945. Il combat brièvement comme unité rattachée au 102e cavalry group en mars 1945. Le 117e de cavalry franchie le Rhin le 30 mars 1945. Il occupe Mannheim. Il avance sur Heidelberg puis poursuit sur Stuttgart en avril 1945. Il entre en Autriche en mai 1945 et termine la guerre vers Reutte.

Jérôme Croyet
docteur en histoire, ancien président de Mémoires de l'Ain 39-45

Plus...

Les 21st et 238th general hospital


Comme toute armée, l’armée américaine qui débarque en Provence ne compte pas que des unités combattantes, loin de là. Outre les unités de ravitaillement et de logistique, se trouve des unités médicales.

Le 21st general hospital
Le régiment est mobilisé le 24 décembre 1941. Dès le 10 janvier 1942, une partie des officiers se rend de Saint-Louis à Fort Benning. L’unité est mise en activitée le 12. Le 1er février, 55 infirmières venant du Barnes Hospital et du Washington University School of Nursing rejoignent le régiment. Dès lors l’entrainement commence pour plusieurs mois car l’unité est supposée partir dans le Pacifique. Toutefois, le régiment sert de réserve pour les unités nouvellement formées et plusieurs cadres expérimentés en sont retirés. Le régiment quitte fort Benning le 13 octobre 1942 pour Camp Kilmer dans le New Jersey avant d’embarquer le 20 octobre sur le S.S. Mariposa. Il débarque à Liverpool, sans avoir eu la moindre escorte cuirassé durant le trajet en Atlantique Nord malgré le danger des Uboots. De Liverpool, le 21st en convoyé par train jusque dans la banlieue de Birmingham. Planifiée pour être de l’Opération Torch, le 21st est embarqué à bords du S.S. Monarch oh Bermuda, et se met en mer le 27 novembre.
Le 6 décembre, le convoy arrive à Mers el Kebir. Le 21st s’installe à Oran avant d’entrer plus en avant en Algérie fin décembre et de s’installer à Bou Hanifa. L’installation se fait avec difficultée, en effet, les médecins américains doivent apprendre à composer avec les français et les populations locales qui ne partagent pas les mêmes points de vue sur l’hygiène et l’hygiénisation. Les médecins américains, avec l’appui des autorités locales gagnent petit à petit la confiance de la population, tant et si bien qu’après des travaux de rénovation de plomberie, l’hôpital peut entrer en fonction le 2 janvier 1943 avec 472 lits. A l’été 1943, l’hôpital se trouve a soigner près de 200 soldats allemands et italiens fait prisonniers. La capacité en lits s’accroit considérablement pour atteindre 4 0000 lits. En juillet, l’hôpital reçoit des blessés alliés du débarquement de Sicile. Alors que l nombre patients baisse avec l’avancée du front du Italie métropolitaine, en un an d’existence, le 21st a soigné 20 989 patients alors que le service dentaire en traite 21 299.
Le 4 décembre 1943, le personnel embarque sur le Shamrock et le HMS Cameronia. Débarqué à Naples, le personnel s’installe dans un campement et des bâtiments en ruine près des termes di Agnano. Malgré des conditions difficiles, en juin 1944, le 21st dispose de 300 lits. Le 21st general hospital intègre le 58th station hospital
L’unité quitte Naples pour la France le 25 septembre en ayant soigné 15 000 personnes. A ce titre, le 21st reçoit une citation du général Juin.
L’unité débarque à Marseille début octobre 1944. Elle est transportée par le navire hôpital S.S. Ernest Hinds au départ de Naples. Elle est composée de 119 nurses, 3 officiers, 4 diététiciens cliniques, 2 physical therapists, 6 employés de la Croix Rouge Américaine et 12 engagés volontaires. Le restant de l’unité traverse la Méditerranée sur deux LST et un navire, pour débarquer à Marseille le 10 octobre.
Le 21st se rend rapidement sur Mirecourt. De l’arrière de la zone de combat de Bastogne, le régiment envoie par trains les blessés américains en France et semble t il à Bourg où une antenne médicale est ouverte.
A la fin de la guerre, le 21st hospital aura admis 65 503 patients, opéré 33 400 d’entre eux et soigné les dents de 69 375 personnes.

Le 238th general hospital
Le 238th a débarqué en Provence, à Marseille, le 24 décembre 1944. Dans un premier temps, l’unité se regroupe et continue l’entrainement. L’unité stationne ensuite plusieurs mois de concert avec le 21st general hospital à Mirecourt en 1945, pour continuer sa formation avant d’agir en autonomie.
Jérôme Croyet
docteur en histoire

Rapport de la compagnie antichar du 116e RI US débarquement de Normandie

ANTITANK COMPANY
116TH INFANTRY
U.S. ARMY
SUBJECT: Narrative of AT Co Action 6, 7, 8 June 44
TO: Commanding Officer, 116th Infantry
    D-Day
            The operational part of Co Hq and one gun platoon (3-57mm) landed at H+120, D-Day near the mouth of the Le Ruquet River, and esat of LES MOULINS, France. The landing was made in the face of heavy machine and artillery fire. The beach was not cleared and no raods had been made leading from the beach, resulting in men and material remaining under heavy artillery fire for several hours prior to exits being cleared.
            The two remaining gun platoons (6-57mm) and the reconnaissance group attempted landing at H+120, however, about three hundred yards from the beach, the LCT struck a mine, blowing a hole in the stern and knocking out one motor. The water was too deep to land the vehicles and the LCT was towed out to see and the load was transferred to another LCT. Much credit is due to Lt. Williams and vehicle drivers for effecting the transfer without loss of vehicles. A landing was finally made at approximately 1430 hours and joined the first group in the transit area during the late afternoon.
    D+1
            During D+1, the company was in the vicinity of ST LAURENT SUR MER with the cannon Co and the 2nd and 3rd Bns of the 116th Infantry, moving to VIERVILLE late afternoon of the same day. On arrival at VIERVILLE, the AT Co organized all around defense of the town. The Battalion Antitank Plattons at this time had no guns available.
    D+2
            The company moved with the regiment towards Grandcamp on D+2 with one platoon furnishing AT protection of advance guard and two platoons moving in the tactical train. The company was divided in supporting the Rangers and the 3rd Bn during the move on GRANDCAMP LES BAINS.
WILLIAM E. LESTER
Captain, Infantry
Commanding AT Co.

la 45th nInfantry Division en Italie

Après avoir parfait son entrainement a fort Pickett, la 45th division d’infanterie gagne le camp Patrick Henry, en Virginie, en attendant son embarquement pour l’Afrique du Nord dans le port d’Hampton Road, ou elle commence l’embarquement des troupes le 5 juin au matin. Le 8 toute la division et son important matériel ont pris place dans le convoi UGF-9, composé de treize navires de transports de troupes et cinq de transports tactiques, le convoi quitte l’Amérique et après 14 jours en mer atteint le rivage Africain.
La Division prend pied en Afrique du Nord le 22 juin 1943, les combats ayant cessé sur ce front, les régiments s’entraînent pendant plusieurs semaines à Arzew, dans le Maroc Français à 42 km à l’est d’Oran, en vue de débarquer prochainement en Sicile.
La 45th Division d'infanterie est la seule unité à venir directement des Etats-Unis pour prendre part à l’assaut de l'île de la Sicile, les autres divisions Américaine, à participer à l’invasion de l’ile, ont déjà combattu auparavant en Afrique du Nord pendant presque une année et sont déjà considérées comme des vétérans. En dépit d'être une unité «de bleu», la 45th division s’illustra autant que les autres divisions en participant à cette campagne, qui sera son baptême du feu pour libérer la vieille Europe.
Stef Lavit
ancien président d'Overlord 1944
Fm du GMT 713