Chronologie (non exhaustive) de la Résistance dans l'Ain

1942

19 août : rapport de police sur des écoutes de la BBC à Bourg
2 septembre : rapport de police sur des écoutes de la BBC à Oyonnax
13 septembre : manifestation contre Pétain à Bourg.

Plus...

1943

26 janvier : création des MUR.
Mars : premiers maquis de l’Ain – 1er convoi STO : manifestations à Bourg et Bellegarde.
10 mai : Sabotage par la Résistance à Fareins
21 mai : le fichier STO est pris et détruit par les FUJ
Juillet 1943 : le maquis de Nivigne est créé. Des lycéens profitent de leurs dimanches et jours fériés pour participer à la vie du camp.
18 juillet : Sabotage par la Résistance à Sermoyer
29 juillet : Sabotage par la Résistance à Jujurieux
31 juillet : Sabotage par la Résistance à Condeissiat
Août : le capitaine Romans-Petit est nommé chef des maquis de l’Ain.

8 août : Sabotage par la Résistance à Saint-Maurice-de-Rémens.
15 août 1943 :  à la ferme de Morez, l’homme de garde intercepte deux soldats soviétiques, Nicolas et Ivan, qui viennent de déserter d’un détachement de l’armée allemande lors d'une opération à Mâcon et dans lequel ils avaient été incorporés de force. Les deux soviétiques voulaient tenter d’atteindre la Savoie où ils espéraient prendre contact avec la résistance, ils sont tous deux intégrés dans la section de Julien Roche.

17 août : Sabotage par la Résistance à Dagneux
13 août : Sabotage par la Résistance à Chazey-sur-Ain
19 août : Sabotage par la Résistance à La Burbanche
20 août : Sabotage par la Résistance à Miribel
21 août : Sabotage par la Résistance à Curciat-Dongalon
28 août : Sabotage par la Résistance à Saint-Cyr-sur-Menthon
11 septembre : Sabotage par la Résistance à Genouilleux
12 septembre : Sabotage par la Résistance à Cordieux
10 octobre :  trois jeunes Polonais du 471e régiment d'infanterie allemand, cantonné à Bourg, qui avaient déjà sympathisé avec la population local, décident de déserter et de rejoindre la Résistance Française avec laquelle ils ont noué contact par l’intermédiaire de « Georgette », agent de liaison.
14 octobre : Sabotage par la Résistance à Saint-Martin-le-Châtel
23 octobre : 14 Slovènes et un Serbe, évadés de camps de travail allemand, qui avaient trouvés refuge dans une petite grange au-dessus du village de Chevru près de la ville de Yenne, se rallient aux Maquis de l’Ain et rejoignent les rangs du camp Verduraz.
29 octobre : les trois déserteurs de la Werhmacht, Alexis Cierniewski, Léon Golinski et Joseph Mrozofski sont emmenés au camp de « Verduraz » à Pré-Carré, puis integrés au camp « Nicole ».
2 novembre : Sabotage par la Résistance à Genay
3 novembre : Sabotage par la Résistance à Beaupont
11 novembre : défilé des Maquis à Oyonnax
17 novembre : Sabotage par la Résistance à Cormoz
20 novembre : Sabotage par la Résistance à Lapeyrouse


Plus...

1er semestre 1944

1er février : création des FFI.
30 mars : Sabotage par la Résistance à Saint-Bernard
15 mai : attaque du parc automobile des transports de l’Ain par la 5e compagnie FUJ.
16 mai : Sabotage par la Résistance à Saint-Trivier-de-Courtes
24 mai : établissement du noyau de la 5e compagnie FUJ dans les bois de Montagnat.
26 mai : déplacement de la 5e compagnie FUJ à Rignat.
27 mai : tentative loupée de voler l’argent de la Trésorerie Générale à Bourg.
29 mai : tentative loupée de voler l’argent de la Trésorerie Générale à Bourg.
21 avril : création du CDL de l’Ain

Plus...

juin 1944

1er juin : coup de main sur de l’essence par la 5e compagnie FUJ.
1er – 2 juin : sabotage à Saint-Rambert, gare de Bourg, sabotage Moulins-des-Ponts, sabotage à Druillat
3 juin : combat du Mas Pommier entre la 5e compagnie FUJ et les GMR.
3 – 4 juin : sabotage à Pont d’Ain, sabotage gares La Cluse – Nurieux – ligne Bourg-Bellegarde.
4 – 5 juin : sabotage à Châtillon-de-Michaille, sabotage à la Vavrette.
5 juin : attaque loupée de la Trésorerie à Bourg par les FUJ dont 3 lycéens. Arrestations de dix lycéens durant les épreuves du Bac par la milice de Lyon sur dénonciations ; 9 sont déportés.
5 – 6 juin : sabotage à Druillat, sabotage à Tossiat, sabotage en gare de Pont d’Ain.
6 juin : au cours d’un transport d’armes, un camion de la 5e compagnie FUJ se heurte à un barrage de GMR puis de miliciens à Péronnas.
6 – 7 juin : sabotage à Rossillon, dépôt d’Ambérieu.
7 juin : sabotage à Nantua.
7 – 8 juin : sabotage entre Ambronay et Ambérieu, déraillement à Belmont, sabotage de la gare de Polliat.
8 juin : voie ferrée Bourg – Lons-le-Saunier, tentative de sabotage à Servas, sabotage tunnel de Bognes à Surjoux, sabotage à Villereversure, sabotage à Pont-de-Veyle, déraillement à Druillat, voie ferrée Ambérieu-Bourg, sabotage à Villemotier, sabotage près de Saint-Rambert.
11 juin : transport d’armes par la 5e compagnie FUJ.
12 juin : sabotage poste d’aiguillage de Bourg.
13 juin : opération de la 5e compagnie FUJ qui échoue contre une formation allemande à Neuville. Sabotage FFI entre la Burbanche et Rossillon, sabotage FFI près de Ceyzériat.
13 – 14 juin : sabotage à Servas. 14 juin : lignes téléphoniques coupées près d’Artemare.
14 – 16 juin : patrouille sur la route de Pont d’Ain à Bourg par la 5e compagnie FUJ.
15 juin : sabotage entre Coligny et Moulin-des-Ponts.
15 – 16 juin : sabotage près de Torcieu.
17 juin : la 5e compagnie FUJ rejoint le PC de Romans-Petit à Solomiat.
17 – 18 juin : sabotage à Servas, sabotage près de Saint-Martin-du-Mont.
18 juin : sabotage entre Leyment et Ambérieu, sabotage à Saint-Denis-en-Bugey, sabotage entre Saint-Rambert et Torcieu.
19 – 20 juin : sabotage et déraillement près de Leyment, sabotage voie ferrée Pont d’Ain et Saint-Martin-du-Mont.
20 juin : sabotage voie ferrée à Saint-Martin-du-Mont, sabotage voie ferrée à Torcieu.
20 – 21 juin : sabotage voie ferrée près de Polliat, sabotage voie ferrée à Ambronay.
21 juin : sabotage près de la Vavrette et attaque d’un train de service, sabotage pont entre Pont d’Ain et Ambronay, voie ferrée Ambérieu-Bourg à Ambronay.
22 juin : sabotage à Vonnas, sabotage entre Torcieu et Saint-Rambert, voie ferrée Bourg-Saint-Amour, voie ferrée Croix-Rousse - Sathonay.
22-23 juin : bataille du col de la Lèbe entre la 5e compagnie FUJ et les allemands. Sabotage à Servas.
23 juin : sabotage à Saint-Denis-en-Bugey.
24 juin : sabotage à Ambronay, sabotage entre Mézériat et Polliat.
25 juin : sabotage à Leyment.
26 juin : sabotage entre Ambronay et Pont d’Ain.
25 – 26 juin : sabotage entre pont d’Ain et Ambronay - Saint-Denis –les-Bourg.
27 juin : sabotage en gare de Polliat.
27 – 28 juin : sabotage entre Saint-Rambert et Torcieu, sabotage entre Ambérieu et Bourg.
28 juin : sabotage à Leyment.
29 – 30 juin : sabotage à Saint-Denis-en-Bugey, sabotage entre Moulin-des-Ponts et Saint-Etienne-du-Bois.
30 – 1er juillet : sabotage entre Polliat et Bourg, sabotage à Miribel.

Plus...

Juillet 1944

1er juillet : sabotage entre Villars-Chalaomont et saint-André-de-Corcy.
2 juillet : sabotage entre la Vavrette et Pont d’Ain.
2 – 3 juillet : sabotage entre Bourg et Saint-Etienne-du-Bois, sabotage pont sur le Suran à Pont d’Ain.
3 juillet : sabotage à Perrex, sabotage entre Saint-Martin-du-Mont et la Vavrette.
3 – 4 juillet : sabotage entre Pont d’Ain et Saint-Martin-du-Mont, sabotage entre Meximieux et Leyment.
4 juillet : sabotage à Leyment, sabotage entre Coligny et Saint-Amour.
4 – 5 juillet : sabotage entre Pont d’Ain et Saint-Martin-du-Mont.
5 juillet : sabotage en gare d’Ambérieu, sabotage à la Vavrette.
5-6 juillet : sabotage à Seyssel, sabotage à Pont d’Ain.
6 juillet : sabotage à Polliat, sabotage à Saint-Etienne-du-Bois, sabotage à Ambérieu, sabotage à Saint-André-de-Corcy, sabotage Servas – Lent, sabotage à Pont d’Ain, sabotage à Viriat.
6 – 7 juillet : sabotage ligne Mâcon – Genève.
7 juillet : attaque par la 5e compagnie FUJ d’un train blindé près de Tenay. Sabotage entre Meximieux et Leyment.
8 juillet : sabotage à Leyment, sabotage à Servas, sabotage poste d’aiguillage gare d’Ambérieu.
10 juillet : sabotage pylône à Vescours.
11 juillet : sabotage ligne Châlon – Bourg, sabotage à Polliat, sabotage entre Polliat et Mâcon.
12 juillet : bataille des carrières d’Hauteville.
13 juillet : sabotage à Bourg, sabotage entre Saint-Martin-du-Mont et Ambronay.
15 juillet : sabotage à Polliat.
15 – 16 juillet : sabotage entre Pont-de-Veyle et Vonnas.
17 juillet : sabotage gare d’Ambérieu.
18 juillet : sabotage à Leyment, sabotage entre Vonnas et Mézériat.
21 juillet : sabotage entre Leyment et Villieu.
22 juillet : la 5e compagnie FUJ s’installe à Innimont puis à Nantuy. Sabotage entre Meximieux et la Valbonne.
23 juillet : sabotage à Ambérieu, sabotage à la Valbonne.
23 – 24 : sabotage entre Servas et Lent.
25 juillet : sabotage entre Marlieux et Saint-Paul-de-Varax.
26 juillet : sabotage entre Mâcon et Pont-de-Veyle.
27 juillet : sabotage entre Pont-de-Veyle et Vonnas.
28 juillet : sabotage entre Ambérieu et Leyment.
30 juillet : inspection de la 5e compagnie FUJ à Cléon par Romans-Petit. Sabotage ligne Lyon – Genève.
31 juillet : sabotage gare à Villars.

Plus...

Août - septembre 1944

18 août : un convoi de 18 camions dont 2 de FUJ partent de Corlier et effectuent un raid à Montluel sur un train de ravitaillement.
26 août : la 5e compagnie FUJ quitte Plagne pour Meximieux.
26-30 août : la 5e compagnie FUJ tend des embuscades sur la nationale 83 contre les allemands en retraite.
31 août-1er septembre : bataille de Meximieux.
1er septembre : bataille de Montrevel
4 septembre : libération de Bourg.
8 septembre : défilé de la 5e compagnie FUJ à Bourg.
25 septembre : dissolution de la 5e compagnie FUJ.